logologo
02
JUIN
2015

Quoi de neuf sur la formation professionnelle ?

Formation-professionnelleEn tant que salarié ou demandeur d’emploi, vous vous posez certainement des questions sur vos droits à la formation. Vous vous demandez peut-être comment cela fonctionne et combien de droits vous avez cumulé. Vous vous dites éventuellement que vous utiliseriez bien ces droits pour suivre une formation en anglais, cela fait un moment que cela vous trotte dans la tête… Car maîtriser l’anglais vous permettrait enfin de viser ce poste tant convoité ou d’évoluer au sein de votre entreprise.

Ne cherchez plus, vous trouverez ici toutes les réponses aux questions que vous vous posez !

Que se cache-t-il derrière les initiales « DIF » et « CPF » ?

DIF = Droit Individuel à la Formation. Ce dispositif, désormais remplacé, permettait à tout salarié et demandeur d’emploi de suivre une formation continue. Chaque salarié disposait de 20 heures de formation par an, cumulables durant 6 ans, soit un plafond de 120 heures de DIF.

CPF = Compte Personnel de Formation. Il s’agit d’un nouveau dispositif mis en place cette année et qui remplace le DIF depuis le 1er janvier 2015. Ce compte permet de suivre chaque individu tout au long de sa carrière, de son entrée sur le marché du travail jusqu’à sa retraite.

Quelle différence entre le DIF et le CPF ?

Contrairement au DIF qui était lié à l’existence d’un contrat de travail, donc réservé aux salariés, le CPF est ouvert à toute personne d’au moins 16 ans (15 ans pour les jeunes en contrat d’apprentissage).  Les droits accumulés sont inscrits automatiquement dans le compte d’heures. C’est vous qui disposez de ce crédit d’heures de formation, quelle que soit votre situation : salarié, ou à la recherche d’emploi. Ces heures ne sont jamais perdues, même si votre situation change.

A combien d’heures de formation ai-je droit avec le CPF ?

Le CPF permet de capitaliser 24 heures de formation par an (voire plus selon les conventions collectives de certains secteurs). Les cinq premières années, les salariés cotisent 24 heures par an, puis, s’ils ne les ont pas utilisées, ils ne cotisent plus que 12 heures par an dans la limite de 150 heures. Si vous êtes à temps partiel, vous allez acquérir un nombre d’heures calculé, pour une année complète de présence, en proportion de votre temps de travail.

Que deviennent mes heures de DIF non utilisées au 31 décembre 2014 ?

Il est possible de reporter ces heures dans votre compte personnel de formation. Vous pourrez ensuite utiliser ces heures selon les conditions définies par votre CPF jusqu’au 31 décembre 2020. Passée cette date, les heures non consommées seront perdues.

Que se passe-t-il si je quitte mon entreprise ?

Le compte personnel de formation vous suit tout au long de votre carrière. Si vous quittez votre entreprise, vous allez donc partir avec votre compte et vos heures de formations.

Si vous vous retrouvez au chômage, vous ne cotiserez plus sur votre CPF, mais vous pourrez utiliser vos heures pour acquérir de nouvelles compétences, et retrouver plus facilement un emploi. Vous pourrez même en profiter pour vous réorienter et, pourquoi pas vous lancer dans un changement de carrière !

Quelles formations puis-je suivre avec le CPF si je me retrouve au chômage ?

Pour les demandeurs d’emploi, le CPF a pour objectif de développer des compétences reconnues par l’administration comme étant « en tension » sur le marché du travail. Les chômeurs pourront choisir leur formation dans des listes prédéterminées par les pouvoirs publics. Le CPF a pour objectif de fluidifier les démarches de formation, notamment pour les demandeurs d’emploi.

Quelles sont les formations en anglais accessibles via le CPF ?

Alors qu’un nombre croissant de salariés réclame une formation pour améliorer son niveau d’anglais, celui-ci semblait être un grand oublié de la réforme sur la formation professionnelle… En effet, lors du lancement du CPF, les formations en langues ne figuraient pas sur les listes, alors même qu’elles représentaient 26% des formations dans les entreprises en 2014 (dont 4 sur 5 pour l’anglais) !

Heureusement, le retard a été corrigé au début du mois de mars sur le site moncompteformation.gouv, avec la validation de financement pour une préparation au TOEIC (Test of English for International Communication), suivi de près par le BULATS (Business Language Testing Service). Les formations permettant de préparer ces deux tests d’anglais reconnus à l’international sont désormais accessibles à tous les actifs. Quant au TOEFL (Test of English as a Foreign Language), la formation reste pour l’instant réservée aux salariés de la branche « Transport, SCS Maritime, Personnel Sédentaire ». Qui plus est, l’IELTS (International English Language Testing System), ainsi que les examens de Cambridge demeurent pour l’instant totalement absents des listes de formations éligibles via le CPF.

Le CPF représente-t-il une réelle amélioration par rapport au DIF ?

Contrairement au DIF, où l’entreprise avait un droit de regard sur le contenu de la formation choisie par son salarié, avec le CPF, celui-ci est beaucoup plus indépendant. En effet, si vous souhaitez vous former en dehors de vos heures de travail, vous n’avez pas à demander d’autorisation à votre employeur et vous pouvez vous inscrire à la formation de votre choix.

En revanche, si vous voulez vous former sur vos heures de travail, vous devez impérativement obtenir l’autorisation de votre employeur. L’entreprise a un mois pour répondre à ce type de demande. Si elle laisse passer ce délai, la formation est considérée comme étant acceptée.

Le compte personnel de formation est donc un dispositif qui a pour objectif d’inciter les salariés à se former tout au long de leur carrière et de manière régulière. Néanmoins, pour acquérir des heures de formation, il faut être ou avoir été salarié du secteur privé ou agricole. On peut également noter une grande insuffisance concernant les formations disponibles en anglais. En revanche, la bonne nouvelle c’est qu’il existe moult autres dispositifs que le CPF pour vous former en anglais, notamment le CIF  (Congé Individuel de Formation), le CSP (Contrat de Sécurisation Professionnelle), ainsi que le plan de formation de votre entreprise. Pensez à vous renseigner auprès de votre DRH pour faire valoir vos droits !

A Speak English Center, vous pouvez vous former, progresser et perfectionner votre anglais de manière efficace. Que ce soit à titre personnel ou professionnel, les intervenants bilingues et de langue maternelle anglaise sont là pour vous accompagner dans votre démarche et vous permettre d’acquérir le niveau d’anglais souhaité, et même d’avantage ! Alors n’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement ou devis.

Comments

comments