logologo
24
SEPT.
2015

Une formation en anglais pour la rentrée… why not?

1357141594-58istock-000017462243small2_700x374Et si vous profitiez de la rentrée pour décrocher ce diplôme tant convoité, booster votre carrière ou carrément changer de métier ? La rentrée, c’est en effet la meilleure période pour entamer une formation ! L’offre de formation est aujourd’hui très large et diversifiée, ce qui permet à chacun de mettre tous les atouts de son côté pour devenir un as dans sa spécialité, adapter ses savoirs-faire à un nouveau job, mais aussi développer ses compétences linguistiques.

Car se former est un droit pour tous les salariés. Encore faut-il s’y retrouver entre les multiples dispositifs : CIF, CPF, VAE… Des sigles qui permettent de monter en compétences efficacement, de financer son cursus et aussi de profiter d’un congé pour se former.

Si les formations en langues ont la cote, celle qui remporte tous les suffrages est la formation en anglais of course ! Que ce soit pour se préparer à un test d’anglais (type TOEIC, IELTS, BULATS, etc.), améliorer ses compétences écrites ou son aisance à l’oral, la formation en anglais est devenue un incontournable de l’agenda professionnel.

Vous pouvez opter pour des formations courtes ou longues, en fonction de ce dont vous avez besoin et de vos objectifs. Pour une préparation à un test d’anglais, comptez généralement entre 20 et 30 heures de formation, tandis qu’un développement plus général de vos compétences écrites et/ou orales en anglais professionnel pourra nécessiter une centaine voire plusieurs centaines d’heures de formation.

Cela dépend également de vos droits à la formation cumulés tout au long de votre carrière dans le cadre de votre Compte Personnel de Formation (CPF) (anciennement DIF).

Tout ceci s’applique donc aux salariés. Mais que se passe-t-il en cas de chômage ? La bonne nouvelle, c’est que les chercheurs d’emplois ont aussi la possibilité d’accéder à différents dispositifs pour se former. Afin de traverser au mieux cette période difficile, acquérir de nouvelles compétences peut vous permettre de rebondir plus rapidement sur le marché du travail. Et cela est d’autant plus vrai pour la formation en anglais. En effet, combien sont ceux qui se sont vus refuser des postes ou qui n’osent pas postuler à certaines offres d’emploi à cause d’un niveau en anglais insuffisant, voire inexistant ?

Instaurée par Pôle emploi, l’Aide Individuelle à la Formation (AIF) est destinée aux chômeurs dont la demande n’est pas prise en charge par les autres dispositifs existants. Pour pouvoir l’actionner, la formation doit être une étape déterminante dans la reprise d’emploi et doit de ce fait être validée par le conseiller Pôle emploi. En outre, elle doit être déposée au plus tard quinze jours calendaires avant le début de la formation. Elle peut répondre aussi bien à un besoin de formation courte que longue.

Or, si vous parvenez à démontrer que votre niveau d’anglais est un réel handicap à l’accès à l’emploi, il y a de grandes chances que vous puissiez accéder à ce dispositif.

En ce qui concerne le CPF, l’inscription à Pôle emploi n’est pas obligatoire. Si vous avez cumulé suffisamment d’heures pour suivre votre formation et qu’elle ne dépasse pas les 150 heures comprises par le dispositif, il vous suffit de vous inscrire sur le site moncompteformation.gouv.fr. En revanche, si elle dépasse ce seuil horaire ou que vous n’avez pas capitalisé suffisamment d’heures, vous inscrire auprès d’un organisme d’accompagnement de retour à l’emploi tel que Pôle emploi, le Conseil Général ou les missions locales.

Comments

comments