logologo
09
JUIN
2015

Les MOOCs, nouvelle vraie ou fausse bonne idée ?

C’est la nouvelle tendance en matière d’apprentissage. Les MOOCs ont commencé à s’imposer sur la toile depuis quelques années, dans tous les domaines d’étude… ou presque !

Alors que les offres de MOOCs se structurent et se diversifient, un domaine d’apprentissage reste remarquablement absent des catalogues proposés par les groupements et établissements français : celui des langues vivantes. Ceci est d’autant plus étonnant que l’apprentissage d’une langue étrangère, et de l’anglais en particulier, reste au sommet des demandes de formation émises par les salariés français. D’un autre côté, un MOOC est-il vraiment une bonne méthode dans le cadre de l’apprentissage des langues ?

Nous allons tenter d’y voir plus clair sur cette nouvelle tendance…

Que signifie ce sigle étrange ?

M pour MASSIVE = le cours peut accueillir un nombre de participants en principe illimité

O pour OPEN = le cours est ouvert à tous les internautes, sans aucune distinction

O pour ONLINE = l’ensemble du cours peut être suivi en ligne (activités, devoir, examens, etc.)

C pour COURSE = il s’agit d’un cours avec des objectifs, une pédagogie active, et non simplement des ressources diffusées en ligne.

Désormais, on peut même trouver la version française du MOOC : le « CLOM » = Cours en Ligne Offert aux Masses.

L’objectif du MOOC (comme du CLOM) est d’ouvrir l’accès à de la formation gratuite en ligne pour permettre au plus grand nombre de développer leurs compétences selon leurs intérêts et leurs besoins.

Quels sont les domaines concernés ?

Les domaines d’étude qu’il est possible d’explorer grâce aux MOOCs sont très variés. Ils couvrent la plupart des sujets universitaires classiques : lettres, langues, sciences, économie, culture et civilisations, juridique, environnement, management, éducation et formation, mais aussi l’entreprenariat, la création artistique et bien entendu le numérique et la technologie.

Quid de la place des langues vivantes dans les MOOCs ?

Quelle ne fut pas ma stupeur quand je me suis aperçue que les langues étaient si peu représentées dans les MOOCs ! J’ai voulu notamment chercher des cours en ligne en espagnol pour un de mes élèves mais je n’ai en trouvé qu’un, et qui date de l’année dernière ! Certes, il existe un nombre impressionnants de ressources en ligne de toutes sortes pour l’espagnol, mais quasiment pas de « MOOCs » à proprement parler…

Mais le plus étonnant, c’est que même pour l’anglais, trouver un MOOC est un parcours du combattant ! J’en veux pour preuve la plateforme « FUN » qui met à disposition des MOOCs pour les établissements de l’enseignement supérieur français et de leurs partenaires académiques dans le monde entier. Malgré une volonté affichée de donner aux universités et écoles françaises « une visibilité internationale, et permettre à tous les publics d’accéder à des cours variés et de qualité où qu’ils soient dans le monde », UN SEUL ET UNIQUE MOOC en anglais est proposé sur la plateforme. Et ne cherchez pas à vous inscrire, la date limite est déjà passée !

Pourquoi y a-t-il si peu de MOOCs pour apprendre les langues étrangères ?

  • 1ère raison : l’apprentissage linguistique ne serait pas un domaine d’excellence chez les fournisseurs de MOOCs.

Les universités qui ont créé l’engouement autour des MOOCs tirent leur prestige de domaines tels que les sciences, les technologies, voire les humanités (droit, philosophie…), mais certainement pas de l’apprentissage linguistique.  Contrairement aux profs de physique ou d’informatique qui ont la cote et représentent l’avancée technologique et donc la modernité, les enseignants en langue patissent encore et toujours d’une image plutôt ‘has been’ de la profession.

  • 2ème raison : l’apprentissage linguistique ne contribuerait pas au prestige des établissements d’enseignement supérieur. 

N’oublions pas que les MOOCs servent aussi, et sans doute avant tout, un propos promotionnel : ce sont les vitrines des domaines d’excellence des établissements d’enseignement supérieur. Or, ceux qui, parmi ces derniers, se sont fait une spécialité de l’apprentissage linguistique ne se sont pas encore engagés dans la distribution de MOOCs.

Alors les MOOCs, bonne ou mauvaise idée pour apprendre une langue ?

Rassurons-nous, le monde des MOOCs, comme tout support numérique, évolue à toute vitesse. Nul doute que dans quelques années, la toile sera inondée de cours de langues en tout genre, à commencer par les plus populaires : anglais, espagnol, mais aussi chinois et arabe.

Cependant, on peut tout de même émettre de sérieux doutes quant à l’efficacité d’une telle méthode pour  l’apprentissage des langues vivantes. En effet, l’objectif principal d’apprendre une langue est de pouvoir la parler, et correctement si possible. Or, avec un MOOC, pas de prof avec vous, et donc personne pour vous corriger si vous faites des erreurs de prononciation, d’accentuation ou d’intonation…
De plus, la base de la langue est la COMMUNICATION. Pour apprendre réellement une langue, il faut se trouver dans une situation de communication réelle, de préférence en face à face. Certes, un MOOC peut permettre de compléter un cours en présentiel, mais ne peut s’y substituer ou représenter une formation efficace à lui seul. Cela reste donc un apprentissage plutôt superficiel, qui vous mettra l’eau à la bouche, mais qu’il vous faudra compléter par une vraie formation si vous voulez réellement maîtriser la langue visée.

Par conséquent, si les MOOCs représentent un avantage certains dans de nombreux domaines, celui des langues vivantes est à soumettre à réserve. Un MOOC en langue peut permettre d’introduire des notions et de présenter une langue et sa culture, mais certainement pas de devenir bilingue !

Pour une VRAIE formation en face à face avec des intervenants réels et impliqués, mieux vaut se tourner vers un centre de formation. A Speak English Center, vous aurez toutes les cartes en mains pour réussir votre formation en anglais, progresser et vous perfectionner, en toute efficacité !

A consulter : http://www.france-universite-numerique.fr/langues.html

Sources : http://cursus.edu/article/20235/pourquoi-peu-moocs-pour-apprendre-les/#.VXWWqs_tmkr

https://www.france-universite-numerique-mooc.fr/

Comments

comments