logologo
24
AVRIL
2015

Le garçon qui parlait 20 langues… réalité ou illusion ?

Si vous avez déjà essayé d’apprendre une seconde langue telle que l’anglais ou le français, vous savez à quel point cela peut être frustrant et difficile ! On a souvent l’impression que l’on ne sera jamais en mesure de comprendre et de s’exprimer dans une autre langue, même après des mois d’entraînement. Mais certaines personnes semblent avoir une capacité innée dans l’acquisition de langues étrangères ; ils parviennent à en apprendre plusieurs, et toujours plus…

L’adolescent américain Timothy Doner est un de ceux-là. Polyglotte, il a attiré l’attention des médias ces dernières années ; il a même été qualifié d’« hyperpolyglotte », soit quelqu’un qui parle un très grand nombre de langues étrangères. Mais comment a-t-il fait pour en apprendre autant ? Est-ce seulement la vérité ?

Dans un article qu’il a récemment écrit pour TED.com, Doner explique comment il a débuté son voyage éducatif au multilinguisme : avec la musique.

Comme il s’intéressait à l’apprentissage de l’hébreu, il s’est procuré un album d’un célèbre groupe de funk israélien. Il était tellement subjugué par cet opus qu’il l’écoutait tous les jours, et apprenait les paroles par cœur, même sans en comprendre le sens. Après un mois de cette écoute particulièrement assidue, il se contenta de traduire les paroles de plusieurs de ces chansons en hébreu, et c’est alors que la langue s’est révélée à lui, comme par enchantement. Il a donc entrepris de s’immerger de plus en plus dans des environnements (boutiques, restaurants…) propices à la mise en pratique des mots qu’il avait appris. Peu de temps après, il était capable de communiquer en hébreu. Tout en étudiant la grammaire en complément, son éducation principale venait de la vie réelle : les gens et la musique.

Les enseignants en langues reconnaissent eux-mêmes que c’est le moyen le plus efficace d’apprendre une langue étrangère, avec des éléments tels que le rythme, la répétition, l’émotion et l’expérience. A l’opposé donc d’un cours de langue traditionnel ponctué d’exercices de grammaire…

Mais la question demeure : peut-il réellement PARLER 20 LANGUES ?

Même s’il a réussi à apprendre en autodidacte pas moins de 20 langues, notamment l’hindi, l’arabe, le français, le grecque, le persan, le russe, le turc et le mandarin, Doner lui-même en convient que maîtriser une langue ne se résume pas à une communication sommaire dans une situation de survie ; parler une langue couramment requiert une maîtrise d’un autre ordre, admet-il.

En fait, selon Doner, presque personne n’est capable de maîtriser une langue dans sa totalité, même quand il s’agit de notre langue maternelle ; pas suffisamment en tout cas « pour se sentir à l’aise dans un débat sur la fission nucléaire ou la musique classique ». Tout comme il y aura toujours des mots et des sujets qui nous échapperons dans notre propre langue, nous ne devrions pas nous sentir déçu ou frustré si nous ne connaissons pas tout de notre seconde ou troisième langue.

Pour citer Doner, « dire que vous ‘parlez’ une langue peut avoir de nombreuses significations : cela peut vouloir dire mémoriser des listes de verbes, connaître l’argot, ou même vous faire passer pour un natif. Mais lorsque je me suis rendu compte que je ne parlerai jamais 20 langues couramment, j’ai compris qu’apprendre une langue, c’est aussi être en mesure d’avoir une vraie conversation, pour voir au-delà des frontières culturelles et trouver une humanité partagée. Et c’est une leçon qui vaut le coup d’être apprise. »

Nous avons ici la preuve ultime que, quand il s’agit d’apprendre une langue, la perfection n’est pas importante, voire même impossible ! Ce qui est important c’est que vous viviez la langue, en la respirant, en la chantant, et en la partageant !

************

Et vous, connaissez-vous des polyglottes ?

Comment ont-ils réussi à apprendre autant de langues ?

Pensez-vous que cette technique marcherait pour tout le monde ?

Faîtes-nous part de vos commentaires !

Comments

comments

Leave a Reply

*

captcha *